Étude

info@csa.eu

Les Talents internationaux, leviers de croissance de l'écosystème FrenchTech

CSA / WONDERLEON

Dans la vie des start-ups et scale-ups françaises aujourd’hui, les talents internationaux ne sont plus une option mais font véritablement partie de l’ADN de ces entreprises.

Les talents internationaux font partie de l'ADN des entreprises innovantes

Les petites start-ups de moins de 20 salariés comptent aujourd'hui près d'un quart d'étrangers dans leurs effectifs. La part des talents internationaux atteint plus de 40% quand on y intègre les Français qui ont eu une expérience internationale d'au moins 2 ans. 

Parmi les scale-ups, membres du programme #REVIENSLEON, plus du tiers des effectifs sont étrangers, et les talents internationaux composent la grande majorité de leurs effectifs. Près de 2 600 talents internationaux ont été embauchés par les scale-ups françaises membres de #REVIENSLEON ces 2 dernières années.

70% de leurs futures embauches sont prévues sur des profils de talents internationaux (contre moins 60% au sein des entreprises de plus de 20 salariés).

Des profils adaptés aux besoins des start-ups en croissance

La maîtrise d’autres langues, la connaissance d’autres cultures est la principale motivation pour recruter à l’international. Plus l'entreprise grandit, plus ces talents occupent des postes de commerciaux : 86%, c’est la proportion de talents internationaux ayant un rôle commercial au sein des entreprises membres du programme #REVIENSLEON.

L’internationalisation des équipes apporte également des capacités d’innovation accrues : 96% des dirigeants estiment que les talents internationaux ont un impact positif sur la vie, la culture de l’entreprise, et plus de 80% sur sa croissance.

Le challenge : attirer ces talents internationaux

Pour attirer ces talents, les start-ups et scale-ups misent avant tout sur le pouvoir d’attraction de leur propre entreprise. Les principaux leviers d'attraction sont : la culture d’entremise (65%), l’attrait de l'offre proposée (64%), et l'incitation financière (12%).

Ainsi, 9 talents sur 10 envisagent de rester en France pour la suite de leur carrière, dont la moitié à long terme (6 ans ou plus).

Près de 80% des dirigeants pensent qu’il est difficile de recruter des talents internationaux en France.

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.