Étude

info@csa.eu

Les Français et l'Intelligence Artificielle

CSA / FRANCE INTER / LIBERATION

A l’occasion du Forum Libération/France Inter « Voyage au cœur de l’Intelligence Artificielle », l’Institut CSA publie un sondage exclusif pour France Inter et Libération sur le rapport des Français à l’intelligence artificielle. L’étude révèle une curiosité accrue des Français pour le sujet de l’intelligence artificielle.

80% DES FRANÇAIS ONT LE SENTIMENT QUE L’IA S’EST DÉJÀ INSTALLÉE DANS LEUR QUOTIDIEN, OU QU’ELLE EST EN TRAIN DE L’ÊTRE

La très grande majorité des Français (94%) déclarent avoir déjà entendu parler de l’IA, parmi lesquels 54% voient « très bien » de quoi il s’agit. Les hommes, les cadres et les diplômés du supérieur semblent, de manière générale, plus familiers avec cette thématique.

80% des Français sentent que l’IA est déjà présente dans leur quotidien ou en passe de le devenir. Ils sont cependant plus partagés quand il s’agit d’identifier précisément dans quelles sphères l’IA les accompagne: 59% pour les tâches administratives, 53% les voitures, 34% dans leur santé, 29% dans leur travail.

FACE AUX DÉVELOPPEMENTS DE L’IA, LE SENTIMENT QUI PRÉDOMINE EST D’ABORD…LA CURIOSITÉ, PUIS L’INQUIÉTUDE.

85% des Français pensent que l’IA va être une véritable révolution, au même titre qu’Internet. Une révolution qui aura lieu dans moins de 10 ans pour 80% d’entre eux.

Par rapport aux développements de l’IA, les Français se sentent spontanément curieux, puis dans un second temps émerge de l’inquiétude. Au final, les sentiments positifs (curiosité, enthousiasme, passion…) prédominent à 72% sur les  sentiments négatifs (inquiétude, sentiment d’être dépassé, menace, agacement…)  à 64%.

L’IA SELON LES FRANÇAIS : UNE OPPORTUNITÉ POUR LE BIEN-ÊTRE INDIVIDUEL AU QUOTIDIEN…

L’IA est perçue comme porteuse d’opportunités pour la vie quotidienne par 54% des Français (vs 26% comme menaçante et 20% ni l’un ni l’autre). Les domaines pour lesquels les développements de l’IA sont perçus comme « utiles » par les Français sont : la santé (70%), la conduite (69%), les tâches administratives (65%), la gestion de la maison (53%). A l’inverse les Français n’attendent pas l’IA dans des sphères privées comme leurs loisirs (71% estiment que les développements de l’IA ne sont pas utiles dans ce domaine) ou leurs relations aux autres (85% pas utile).

… MAIS DES CRAINTES SUR LES CONSÉQUENCES SOCIÉTALES

Des opportunités certaines donc pour la vie quotidienne, mais un sentiment de menace très fort sur des dimensions plus sociétales : 47% des Français considèrent que l’IA constitue plutôt une menace pour la démocratie et 70% pour la protection de la vie privée. Les craintes se cristallisent aussi fortement sur l’emploi : 64% estiment que l’IA constitue plutôt une menace pour l’emploi et 48% des actifs pensent que leur travail pourra être à terme effectué par une machine, un chiffre qui s’élève à 68% chez les jeunes.

FAUT-IL ALLER PLUS LOIN OU S’ARRÊTER LA ?

Si 46% des Français souhaitent aller plus loin en matière d’IA, 45% estiment que les choses sont bien comme elles sont aujourd’hui et 8% seulement veulent revenir en arrière.  Si les craintes sont bien présentes elles n’empêchent pas la moitié des Français de continuer à vouloir avancer, et ce même si 43% pensent qu’un jour les robots prendront le pouvoir sur les humains, 52% chez les moins de 35 ans et 63% chez les ouvriers.

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.