Étude

info@csa.eu

La situation financière des séniors

CSA / COFIDIS

Principaux enseignements de l'étude

  • Les séniors, qu’ils soient actifs ou retraités, émettent une vraie inquiétude sur leur pouvoir d’achat. Les retraités sont particulièrement pessimistes : 80% jugent que leur pouvoir d’achat a diminué au cours des 12 derniers mois (contre 63% des actifs) et 69% estiment qu’il va diminuer au cours des 12 prochains mois (contre 54% des actifs).
  • Même si la retraite est une période compliquée du point de vue financier, les séniors actifs sont exposés à une situation financière très difficile, voire plus difficile : la moitié d’entre eux (47%) n’arrive pas à boucler ses fins de mois (contre 35% des retraités) et un tiers d’entre eux (33%) a été à découvert au cours des 12 derniers mois (contre 19% des retraités).
  • Cette situation financière particulièrement tendue chez les séniors actifs s’explique par plusieurs facteurs : une précarisation du marché de l’emploi, qui s’accroit avec l’âge (les taux d’activité et d’emploi des séniors sont nettement en deçà des générations plus jeunes, ils sont davantage confrontés au chômage de longue durée, ils travaillent davantage à temps partiel, …) ; des enfants à charge (33% des séniors actifs contre 3% des retraités), et par corrélation un budget consacré au logement nettement supérieur que les retraités ; et une augmentation des dépenses de première nécessité, qui les touche davantage que les retraités
  • Au total, les séniors actifs consacrent une part plus importante de leurs revenus aux dépenses de première nécessité (64% de leurs revenus mensuels contre 56% pour les retraités)
  • Pour pallier leurs difficultés financières et améliorer leur pouvoir d’achat, les séniors actifs déclarent souscrire un crédit à la consommation (16% d’entre eux, principalement pour boucler leurs fins de mois) et emprunter de l’argent à leur entourage (12% d’entre eux contre 6% des retraités)
  • Ces difficultés financières donnent moins la possibilité aux séniors actifs d’épargner pour leur retraite : 62% des actifs déclarent avoir mis de l’épargne de côté pour leur départ à la retraite (74% des retraités déclarent qu’ils avaient été en mesure de le faire à l’époque)
  • Les séniors actifs sont toutefois mitigés sur le fait de repousser leur âge de départ à la retraite pour toucher une pension plus importante : 46% d’entre eux y sont favorables

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.