Étude

Le baromètre du centre-ville et des commerces : attentes et usages des Français.

CSA / Clear Channel

Les Français sont très attachés au modèle de commerces intra-urbain, un attachement encore plus prononcé chez les moins de 35 ans, qui vivent le centre-ville comme un ‘‘réseau social du réel’’. Les «digital natives » y retrouvent dans le réel, le même besoin de contact et de convivialité qu’ils cultivent sur les réseaux sociaux.

Les Français sont quasi à parité dans le grand débat entre vivre en ville ou à la campagne : 48% préfèrent vivre en ville. Et dans la tranche des 18 à 24 ans ce taux atteint 57%. Parmi ces Français préférant habiter la ville, le centre-ville est, idéalement, de loin préféré (60%) à la périphérie (40%).

Le centre-ville, c’est d’abord un lieu où l’on vient pour ses rendez-vous personnels (médecin, coiffeur, etc.,) pour 55%. Mais pour plus de la moitié (51%), le shopping est ce qui détermine la visite en centre-ville. Plus encore chez les moins de 35 ans (60%) et pour les femmes (56%). Les démarches administratives (mairie, banque, téléphonie, etc.) sont déterminantes pour 49% des interrogés. Au final, quels que soient les motifs de fréquentation, les Français considèrent leur centre-ville comme un lieu convivial, de vie et de shopping à 66%.

Loin de le vivre comme un espace figé, 44% des Français ont le sentiment que le centre-ville qu’ils fréquentent est en développement. Les 18-34 ans en sont plus encore persuadés (52%). Et pour 55% des avis, la rénovation de l’espace urbain et de l’habitat est le premier facteur de dynamisation. Le développement d’une offre de transport et de stationnement (42%) est légèrement prioritaire sur une offre diversifiée de magasins, d’enseignes, de commerces indépendants (40%). En revanche on ne compte que 10% d’interrogés motivés par le développement d’une ville connectée (géolocalisation, info en temps réel, etc.).

Le centre-ville de demain, tel qu’imaginé par les Français devra certes offrir une large offre de commerces, mais aussi de stationnements ! A la question "parmi les propositions suivantes, laquelle ressemblerait pour vous au centre-ville de demain", 34% optent pour des commerces nombreux ; 33% veulent se garer facilement ; 26% cherchent la convivialité de bars et restaurants. Et 24% rêvent de centres-villes entièrement dédiés aux piétons et… sans voiture.

Véritable réseau social du réel, le centre-ville est un lieu de vie, d’échange essentiel aux yeux des Français. C’est le lieu où il fait bon retrouver ses proches (78%) et passer du temps libre (72%). Et contrairement aux idées reçues, loin d’appauvrir l’attractivité du centre-ville, Internet s’inscrirait en complémentarité et jouerait en allié. 73% des gros acheteurs sur Internet (plus d’une fois par mois) viennent chaque semaine en centre-ville, tendance en hausse pour 20% d’entre eux. Enfin, des voies de progrès, quant à la connexion des cœur de villes de dessinent avec "les Consomm’acteurs, les citoyens précurseurs de la ville de demain, que sont les 20% de jeunes (18-34 ans) embrassant la perspective d’un centre-ville de demain connecté, avec wifi partout, géolocalisation, infos en temps réel et personnalisées… ".

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.