Actualités

Podcast natif : la famille s'agrandit

Un média de confiance qui s'installe dans le quotidien des Français

CSA / Havas Paris / Paris Podcast Festival

Le 15 octobre à la Gaité Lyrique, Yves Del Frate a présenté les résultats de notre étude sur le podcast natif et les français à l'occasion du Paris Podcast Festival dont CSA est partenaire.

Le podcast natif, un media en expansion

Avec une notoriété et des habitudes d’écoute en nette hausse sur un an, le podcast natif continue de s’épanouir. Si le terme « podcast » est connu de la quasi-totalité des Français, ils sont 30% à avoir entendu parler de podcasts « natifs » (+ 5 pts vs 2019). Un chiffre qui grimpe à 63% quand on leur en donne la définition (+12 points vs 2019). Concernant les habitudes d’écoute, 14% des Français âgés de plus de 18 ans déclarent en écouter toutes les semaines, soit 5 points de plus qu’il y a un an. Une expansion qui devrait se poursuivre. Deux tiers des auditeurs estiment que leur fréquence d'écoute a augmenté depuis qu’ils ont commencé à écouter des podcasts natifs. La moitié prévoit d'en écouter davantage les 6 prochains mois. L’auditeur de podcast natif a en moyenne 34 ans. Il s’agit le plus souvent de cadres ou d’étudiants, habitants en milieu urbain, notamment de l'agglomération parisienne.

Le confinement, amplificateur d’écoute et de découverte

13% des auditeurs hebdomadaires de podcasts natifs ont commencé pendant le confinement et 61% de ceux qui en écoutaient déjà ont augmenté leur fréquence d’écoute pendant cette période. Plus globalement, la période de confinement, et plus récemment le nouveau quotidien rythmé par les mesures de protection sanitaire, se reflètent dans les modes d’écoute fortement modifiés. Ainsi, l’écoute en mobilité, dans la rue ou dans les transports en commun, est en baisse, au profit de l’écoute à domicile ou en voiture. Tout comme l’écoute via smartphone, qui perd 10 points en un an au profit de l’ordinateur.

Le confinement, amplificateur d’écoute et de découverte

13% des auditeurs hebdomadaires de podcasts natifs ont commencé pendant le confinement et 61% de ceux qui en écoutaient déjà ont augmenté leur fréquence d’écoute pendant cette période. Plus globalement, la période de confinement, et plus récemment le nouveau quotidien rythmé par les mesures de protection sanitaire, se reflètent dans les modes d’écoute fortement modifiés. Ainsi, l’écoute en mobilité, dans la rue ou dans les transports en commun, est en baisse, au profit de l’écoute à domicile ou en voiture. Tout comme l’écoute via smartphone, qui perd 10 points en un an au profit de l’ordinateur.

Comme une envie de bien-être et d’évasion…

L’intérêt pour les podcasts natifs « humour et divertissement » bondit de 10 points en un an. Là aussi, on peut sans doute y lire les traces de la période inédite que nous traversons et le besoin de renouer avec une certaine forme de légèreté. 85% des auditeurs de podcasts natifs se disent intéressés par les podcasts « humour et divertissement » dont 45% « très intéressés ». Cette catégorie devient ainsi la 2ème thématique la plus appréciée derrière l'actualité, et devant la science, la société ou la musique. La thématique Psychologie/développement personnel progresse également fortement : 77% des auditeurs intéressés dont 28% « beaucoup » (+10 points). En termes de formats, les récits personnels/témoignages et les fictions/narrations progressent en un an (+8 pts).

Le nouveau media des enfants ?

Les auditeurs de podcasts natifs sont sur-représentés auprès des familles avec enfants. Plus d’un tiers des foyers avec enfants, ont des enfants qui écoutent des podcasts natifs, dont 20% au moins une fois par semaine.

« Authentique » et « libre » : les clés de l’attachement et de la confiance

Le podcast natif bénéficie d'une très bonne image auprès des auditeurs hebdomadaires. « Apporte des points de vue différents », « permet de s’informer », « permet d’apprendre », « éveille la curiosité »… Le podcast natif apparait comme un media de confiance et qui donne confiance. Comparativement à 2019, trois indicateurs ont fortement progressé : - un format proposant des contenus vrais, authentiques (+10 pts), - faisant réfléchir (+7 pts) - et libre (+7 pts).

Les marques et les podcasts natifs : un lien de plus en plus fort

Deux tiers des auditeurs hebdomadaires seraient prêts à payer pour écouter leurs podcasts natifs favoris. La présence des publicités dans les podcasts est globalement jugée adaptée par les auditeurs hebdos (66%), score stable sur un an. Par ailleurs, 82% des auditeurs seraient intéressés par les podcasts proposés par leurs marques ou leurs entreprises préférées, une tendance à la hausse (74% en 2019). Une marque proposant ses propres podcasts natifs jouit d'une très bonne image auprès des auditeurs hebdomadaires, avec plus de 80% de citations positives sur des items comme l’innovation, la proximité, la responsabilité ou l’engagement ou encore la crédibilité.

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.