Actualités

#analyse - La profession de pharmacien en mutation

Interview de Blaise Montfort, directeur du pôle Santé, pour Pharmacien Manager

« Pharmacien Manager ». On parle beaucoup de santé connectée, les Français sont-ils prêts ?

Blaise Montfort. Les Français y sont totalement préparés, notamment les plus jeunes. On vit une révolution technologique extrêmement récente. Pour rappel, l’Iphone n’est lancé que depuis 2007. En seulement  neuf ans, on a assisté à une explosion d’objets connectés et d’applications. Aujourd’hui, on dénombre environ  160 000 applis santé. C’est considérable. Nos concitoyens sont prêts à collecter eux-mêmes leurs données et les délivrer à leur médecin. Ils voient dans les objets connectés une façon de favoriser la prévention des pathologies, de retarder la dépendance, d’améliorer le suivi des patients – notamment ceux souffrant de maladies chroniques. Les Français attendent d’ailleurs des professionnels de santé qu’ils se mettent à la santé connectée. Cela étant, ils expriment en parallèle de fortes craintes quant à la protection de leurs données personnelles. C’est l’enjeu qui se pose aujourd’hui, et de nombreuses questions doivent être résolues : qui a accès à la data ? Pour en faire quoi ? Comment la protéger ?

P.M. Y-a-t-il vraiment un marché pour cette santé connectée ?

B.M. Sur environ 160 000 applis santé, près d’un tiers relève du registre médical. Le reste concerne le wellbeing, le fitness… Cela reflète bien une tendance de société, la volonté de se prendre en charge, de s’autonomiser en matière de santé. Cela change radicalement le rapport à son corps, à sa santé et à son médecin. C’est d’autant plus intéressant que dans 10-20 ans, le patient aura la capacité de collecter lui- même énormément de paramètres biologiques grâce aux objets connectés qui bénéficient d’une explosion de créativité. Google travaille, par exemple, à un système de mesure permanente de la glycémie dans les larmes. Ce phénomène de médecine en continu impacte fondamentalement la place des acteurs de santé. Tout l’écosystème de la prise en charge sera modifié, selon ce que l’on décidera d’en faire. Car ces évolutions profondes de société sont assujetties à des décisions politiques, des corporations (professionnels de santé, associations de patients, etc) et à des investissements financiers. Tout l’écosystème de la prise en charge sera modifié, selon ce que l’on décidera d’en faire.

 

Suite ...

 

Interview complète de Blaise Montfort pour Pharmacien Manager

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.